Concours # 1

Bonjour tout le monde,

Hier soir le premier concours que j’organisais se finissait. C’était une expérience franchement bizarre d’où ce billet je suppose.

Je pensais qu’organiser un concours pour fêter 100 likes aurait plus d’impact, que j’aurai au bas mot la moitié des abonnés de la page qui participeront. Pas pour la popularité ou renommée de ma page, mais pour remercier ceux qui sont là depuis le début. J’ai eu 24 participations en comptant celles qui me venaient du partage de la publication, sur plus d’une semaine que le concours était ouvert aux participations. Donc un des sentiments les plus forts était la déception. Après avoir fait un tour sur le net, j’ai vu plusieurs fois qu’un taux si peu de participation était dû soit au manque de récompense, j’avais un Poponon personnalisé à faire gagner, donc ce n’était pas ça, soit cela venait du fait que la récompense n’était pas intéressante. Là, j’étais franchement vexée. Mon petit Poponon avait eu du succès sur la page, j’ai même perdu un ou deux abonnés à qui j’ai refusé de donner mon patron.

La joie d’internet et ses forums.

Où ils vous guérissent d’une varicelle de la cervelle en vous disant de tourner trois fois sur vous même en faisant suivre la chaîne sinon vous allez pousser une troisième jambe, je m’en méfie en temps normal. Donc après la déception, voire même la frustration, j’ai relativisé. Prendre les choses de manière personnelle n’aide jamais à avancer et c’est ce que je veux faire, avancer, progresser, évoluer. Continuer à coudre pour le plaisir et offrir un concours avec plaisir pour donner une chance de récompenser quelqu’un de me suivre dans cette évolution. Du moment que je m’étais mis ça en tête, j’ai arrêté de vérifier l’écran de mon ordinateur ou de mon portable toutes les heures. Et je me suis rendue compte que je me mettais de la pression pour rien.

A partir de ce moment, je n’ai plus pris les choses personnellement, et j’étais excitée à l’idée que la date butoir se rapprochait, que quelqu’un allait gagner un petit éléphant. Que ce n’était pas une vente, que ce n’était pas moi qui offrait à une amie enceinte ou à l’enfant d’un(e) ami(e) un Poponon, mais que quelqu’un qui serait tiré au hasard par la main innocente de ma fille allait recevoir un éléphant qu’il ou elle aurait choisi. Je ne savais même pas ce que j’allais devoir coudre.

L’heure H arrivait

N’y tenant plus, j’ai lancé la petite vidéo live quelques minutes avant l’heure et ma fille, exemple même de l’innocence, pioche le nom de sœur. Je crois bien ça a été le moment le plus fouillis niveau émotion. Surprise, incrédulité, honte (et oui, je ne voulais pas que l’on pense que j’avais mis le nom de ma sœur et des quelques personnes proches de moi), amusement, incrédulité, panique (mais que vont penser les participants ?!?).
Il n’y a pas eu d’émeute, il n’y a pas eu de commentaires aigris, la vidéo a été likée, il y a même eu un petit « haha » de la part de ma mère. Ouf !!

Pour les curieux.

Ma sœur ne le garde ni pour elle, ni pour un de ses enfants, mais elle va l’offrir à une amie à elle, qui est enceinte d’une petite fille. La naissance est pour relativement bientôt en plus. Donc au lieu de continuer à bavasser ici, je vais aller continuer à le faire ce petit Poponon. Tout est coupé, il n’y a plus qu’à coudre et rembourrer et coudre beaucoup à la main.

concours-1

Et pour ceux qui ont été curieux au point de continuer à lire jusqu’au bout, je compte bien refaire d’autres concours dans le futur. Rien que pour gérer mieux la qualité de la vidéo (j’ai honte de ce que mon portable a fait). Je pensais au début de celui-ci changer la formule, mais je n’y suis pas encore et je préfère continuer comme j’ai commencé. Mais, pour l’instant je suis plus sur le futur de ma boutique et de ma marque, car j’ai encore des idées et des projets. Et comme je le disais plus tôt, et comme le montre la photo, j’ai deux Poponon en cours.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *